S'envole la mort

Film Isabelle Françaix
Musique Hughes Maréchal
CRÉATION le 18 mai 2022 à 17h00 à la Cinémathèque Royale de Belgique
Entrée gratuite
-
S’envole la mort est un projet entamé il y a quelques années déjà, dans le jardin de statues chimériques de Jacques Boënnec, architecte, marin, sculpteur et poète vagabond de la Presqu’île de Crozon. Lorsque je rencontrai Hervé Alexandre, de Matsylie Productions, pour la réalisation du film, Jacques quitta ce monde pour de bon. Restait ma promesse faite à mon ami disparu.
Jacques a sculpté en bord de falaise son propre labyrinthe de désirs et d’angoisses. En pleine nature et à tous vents, ses œuvres fantasmagoriques, tendres, torturées, érotiques ou macabres, interrogent nos vies.
Après bien des allers-retours en Bretagne, des déboires et des disparitions, des rencontres magnifiques et des émotions fortes... j'ai enfin réalisé et monté ce film dont le compositeur Hughes Maréchal a écrit la musique.
-
Peu de temps avant d’être emporté par la maladie, Jacques Boënnec me répétait avec insistance : « Je suis un poète, c’est ça qui importe. Mon jardin disparaîtra, mais je suis un poète. J’aimerais qu’on le comprenne dans ton film. »
Pour chacun de ses voyages à Casamance, Las Palmas, Marie Galante, Funchal, Faro… il a tenu un journal de bord. Mais il écrivait aussi, chez lui, dans un grand carnet, l’histoire de ses voyages de terre et de mer : « La vie est belle de l’effroi qu’elle nous porte » richement calligraphiée et illustrée de croquis.
-
"Passageiros do vento… Passagers du vent… Poussés par le tumulte, nous aurons tracé quelques courbes qui se recoupèrent sur la planète des tentatives. La vie ne s’est nourrie que de ces rencontres que rien ne ternit (…)" J. Boënnec
-
"S'envole la mort", c'est aussi une équipe sans laquelle ce film n'aurait jamais vu le jour : Jacques Boënnec bien sûr, et son jardin, nos nombreux échanges dans la tourelle, ses récits toujours révoltés ; Edith Vidal-Duvernet, amie très proche de Jacques, qui se bat pour faire des lieux une fondation ouverte aux amateurs d'art, et qui a accueilli le tournage avec générosité ; David Lefeber venu d'Angleterre pour enregistrer les sons de la nature environnante ; Hughes Maréchal qui a conçu une bande originale sensible et puissante ; Hervé Alexandre (de Matsylie Productions) qui m'a soutenue avec confiance et cœur.
-
"S'envole la mort" n'est pas un film muet : il vibre des sons et des musiques de la mer, du vent et de la composition musicale imaginée par Hughes Maréchal. Il a été conçu comme une rencontre multiple d'univers en résonance...